Romarin Cléopâtre - Egypte

L’avis de David Vanille : Découvrez un romarin d'une qualité exceptionnelle. Un micro-lot qui nous vient de la région du Delta du Nil. Des notes intenses, citronnées et conifères. Ce romarin Cléopâtre présente un doux camaïeu de vert-brun qui nous évoque rapidement sa capacité à parfumer tous les plats à griller et mijoter.

Association en cuisine : Viandes blanches, viandes rouges, poissons, crustacés, légumes, pommes de terre, desserts fruités.

Conditionnement : 40 gr

Autres noms : Rosmarinus oficinalis, Herbe aux couronnes, Encensier.

Origine : Egypte

Plus de détails

Achetez malin

2 paquets -2%
3 paquets -3%
5 paquets -5%
10 paquets -10%

2,85 €

Ajouter un paquet

Paiements sécurisés
Livraison à l'international

Remise sur la quantité

QuantitéPrixVous économisez
2 2,79 € Jusqu'à 0,11 €
3 2,76 € Jusqu'à 0,26 €
5 2,71 € Jusqu'à 0,71 €
10 2,57 € Jusqu'à 2,85 €
  • QU’EST-CE QUE LE ROMARIN CLÉOPÂTRE ?

     

    Parmi les herbes aromatiques qui nous rappellent facilement les saveurs et odeurs estivales on retrouve notamment le Romarin. Cette plante que l’on associe naturellement à la garrigue, aux cigales chantantes, au soleil…

    Mais connaissez-vous vraiment le Romarin ? Saviez-vous qu’il occupait une place de choix dans les civilisations anciennes, notamment l’Egypte ? La célèbre reine égyptienne Cléopâtre, notamment, en faisait une utilisation très régulière, dans différents contextes.

    Le Romarin se présente sous la forme d’un arbrisseau appartenant à la famille des Lamiacées. On le retrouve essentiellement sur le pourtour méditerranéen, à l’image de Cléopâtre qui, grecque de naissance, a su conquérir le cœur du peuple Egyptien avant de faire fondre celui de puissants Romains. Celui-ci peut atteindre 1,5 mètres de hauteur dans ses environnements préférés que sont les garrigues, les rocailles ou les maquis, jusqu’à 1500 mètres d’altitude. Cet arbrisseau présente un feuillage persistant d’une couleur vert sombre luisant sur le dessus et plutôt claire sur le dessous. Ce sont ces feuilles qui sont à l’origine de cette agréable odeur typique que l’on reconnaît au Romarin, et que l’on va récolter afin de bénéficier des qualités gustatives, olfactives et médicinales de cette plante.

    Le terme « romarin » trouve différentes origines étymologiques : il viendrait soit du latin « ros marinus » qui signifie « rosée de mer » (du fait qu’il se contente de très peu d’eau, et que la rosée de la mer lui soit suffisante pour s’épanouir) ou bien du grec « rhops myrinos » qui le représente plutôt bien puisque cela signifie « buisson aromatique ».


    romarin-cleopatre-egypte

     

    COMMENT UTILISER LE ROMARIN CLÉOPÂTRE EN CUISINE ?

     

    Les branches feuillues du Romarin peuvent se consommer fraîches ou sèches. Je vous les propose dans leur version lyophilisée afin de préserver les saveurs et notes olfactives de manière optimale et de rendre son utilisation quotidienne la plus pratique qui soit.

    Le Romarin est l’une des herbes aromatiques star des soirées barbecue, et on l’utilise souvent tant en le saupoudrant directement sur les pièces à griller (viande, poisson, légume) que pour assaisonner les marinades, ou encore en utilisant ses branches en guise de brochettes pour les légumes.

    Mais ses talents ne s’arrêtent pas aux plaisirs estivaux des grillades en tout genre, loin de là.

    On emploie également le Romarin pour donner une fraîcheur revitalisante à de nombreux plats en sauce, aux ragoûts, aux civets, les soupes… On peut également se servir de cette plante aromatique pour fumer une viande ou un poisson en lui permettant d’absorber un peu de son délicat parfum.

    Plus surprenant, mais non moins succulent : le Romarin trouve facilement sa place dans certains mets sucrés, qu’il s’agisse de desserts ou d’accompagnements… Si votre curiosité a été piquée par cette information, je vous invite à lire le paragraphe suivant.

    Enfin, le Romarin, au même titre que le thym est très agréable à déguster en infusion pendant les longues et froides soirées d’hiver. On sait de Cléopâtre, qu’au-delà de sa légendaire beauté, son pouvoir de séduction résidait également dans sa voix musicale. Il semblerait que son secret proviendrait d’une consommation quotidienne de Romarin infusé.

     

    IDÉES DE RECETTES AVEC LE ROMARIN CLÉOPÂTRE

     

    Le rôle majeur du Romarin Cléopâtre sera d’apporter à toute votre cuisine sa fraîcheur pétillante en provenance directe des régions méditerranéennes. Qu’il s’agisse de pièces à griller comme de plats mijotés (ou encore de suggestions sucrées), cette plante aromatique vous apportera le meilleur de sa palette organoleptique. A la manière de Cléopâtre, séduisez les palais de vos convives avec douceur et ingéniosité, en utilisant le Romarin Cléopâtre.

    Pour vos plats de viandes :

    Préparez de merveilleux plats de viande blanche tel qu’un Lapin à la Moutarde, un Filet Mignon au Romarin et aux Olives, ou encore un délicieux Poulet, Tapenade et Romarin. Cette « herbe à couronnes » délivrera le meilleur de ses saveurs tout au long de la cuisson de vos plats afin que le régal soit garanti une fois le service assuré. Les viandes rouges se marient parfaitement avec cette herbe. Pour vos repas de famille, quoi de meilleur qu’une Souris d’Agneau Confite à l’ail et au romarin ? Vous pouvez également vous inspirer de Julie Andrieu qui nous propose un délicieux Rôti de bœuf au romarin et vinaigre balsamique. Le Romarin forme également une très belle alliance avec le canard ou le gibier, profitez-en pour savourer cette plante en tant qu’assaisonnement de votre Magret de Canard ou encore un Filet de Biche rôti au Romarin.

    Bien entendu, le Romarin Cléopâtre saura accompagner toutes les viandes que vous souhaitez faire griller au barbecue, soit en le saupoudrant directement sur vos pièces soit en l’intégrant dans une marinade.

     

    Pour vos poissons et crustacés :

    Si le Romarin est un allié de choix pour toutes vos viandes, il n’en est pas moins un merveilleux assaisonnement pour vos produits de la mer. En effet, il mettra en valeur tous vos poissons et crustacés en leur apportant cette fraîcheur typique qui viendra relever leurs saveurs iodées.

    A vous les délicieux poissons en papillote (Saumon en papillote au Romarin, Colin, Thon, …), un Cabillaud Rôti au Romarin, ou encore, à la manière d’Alain Ducasse, une Morue en Croûte d’Amande et Haricot à l’Ail Confit. Les combinaisons sont infinies, comme vous l’aurez compris.

    Sublimez également vos crustacés en les associant aux saveurs typiques du Romarin Cléopâtre. Préparez de délicieuses Brochettes de Saint-Jacques et Romarin, ou une fabuleuse Langouste aux épices rôties au Romarin, Penne aux truffes, selon le Chef Robuchon.

     

    Faites chanter vos légumes avec le Romarin :

    Qu’il s’agisse d’une Poêlée de Légumes du Soleil, ou encore de délicieuses Pommes de Terre au Four, les légumes seront encore plus chantants dans votre assiette si vous les assaisonnez de Romarin Cléopâtre ! Le Chef Alain Ducasse vous suggère également une succulente Tarte aux Courgettes et aux Tomates, parfumée délicatement au Romarin Cléopâtre.

     

    Le Romarin Cléopâtre, c’est également… :

    Contre toute attente, le Romarin Cléopâtre n’est pas l’apanage des plats salés et autres grillades.

    En effet, il saura également faire un très bon mariage avec vos desserts ! Ayez l’audace d’intégrer un peu de Romarin Cléopâtre à vos desserts à base de fruits, notamment les pêches, figues et abricots (compotes, confitures, tartes, glaces et sorbets maison,…). Il apportera une touche parfumée inédite à vos desserts au chocolat noir et notamment aux ganaches.

    Le Romarin Cléopâtre peut également être dégusté sous forme de boisson : que vous recherchiez le réconfort chaleureux d’une infusion au cœur de l’hiver, ou plutôt la puissance vivifiante d’une boisson traditionnelle qui consiste à laisser macérer du Romarin plusieurs semaines dans du vin*, le Romarin a une réponse à tous vos besoins !

     

     

    ORIGINE ET HISTOIRE DU ROMARIN CLÉOPÂTRE

    Le Romarin est une plante aromatique qui trouve ses origines dans le Sud de l’Europe, sur tout le pourtour méditerranéen. On trouve sa trace dans différents récits et légendes.

    La légende dit qu’à l’origine, cette plante présentait des fleurs blanches. Mais au moment de donner naissance à l’enfant Jésus, la Vierge Marie aurait déposé sa cape bleue sur un pied de romarin planté devant l’étable, et que depuis ce jour, les fleurs de romarin sont bleues.

    Le Romarin était vénéré par plusieurs civilisations. Ainsi, il était le symbole de la réussite chez les Grecs puisqu’on en confectionnait des couronnes pour orner la tête des étudiants, afin qu’ils bénéficient de son action stimulante sur les fonctions cérébrales. Ces mêmes couronnes faisaient également partie de la tenue des jeunes épouses lors des fêtes nuptiales. On sait également que les Egyptiens plaçaient des branches de Romarin dans la tombe des pharaons afin de fortifier leur âme. Il était également utilisé par la dernière reine d’Egypte, au quotidien, sous sa forme huileuse, intégrée dans ses fameux bains au lait d’ânesse, qui contribua à conserver tout l’éclat de sa beauté au fil des années. Il est également évoqué que son esprit éclairé qui fit d’elle une femme conquérante et respectée proviendrait également de cette consommation cosmétique et culinaire du Romarin.

    On retrouve le Romarin dans le Capitulaire de Villis (VIIIe/IXe siècles), comme faisant partie des plantes dont la culture est recommandée par Charlemagne, dans les domaines royaux.

    Le Romarin prendra toutes ses lettres de noblesse par le biais d’une légende liée à la Reine Donna Isabella de Hongrie. Nous sommes au XVIIe siècle, en la cité de Bude, en Hongrie. Donna Isabella est une septuagénaire souffrant des maux de son âge et à la fraîcheur dépassée depuis quelques années (certains diront qu’elle présentait un visage d’une laideur incontestable). Un beau jour, elle croisa un ermite qui lui proposa une eau miraculeuse qui était préparée à base de romarin et imprégnée d’une formule magique. Il lui conseilla d’en boire et de se laver le visage avec cette eau quotidiennement, pendant une période d’un an. Le miracle se produisit une année plus tard : la septuagénaire ne souffrait de plus aucun rhumatisme ni de crise de goutte, et avait retrouvé son visage de jeune femme. Au point que son voisin, le jeune Roi de Pologne, la demanda en mariage. Evidemment, cette légende ne pouvait qu’inspirer toute la cour de Louis XIV, et l’on sait que ce remède cosmétique état l’un des chouchous de Madame de Sévigné.

     

    AUTRES UTILISATIONS DU ROMARIN CLÉOPÂTRE

    Si le Romarin est un allié de choix dans la cuisine quotidienne, il sait décliner ses talents en cosmétique (comme nous avons pu le découvrir ci-dessus), mais également en phytothérapie.

    Au cours de l’Histoire, on sait que le Romarin était utilisé pour contrer les épidémies de peste. On en faisait brûler des rameaux pour purifier l’air et il arrivait également d’en porter sur soi afin de le mettre sur son nez et sa bouche, tel un masque, lorsque l’on passait dans des endroits fortement contaminés.

    Le Romarin est une plante très mellifère qui permet aux abeilles de fabriquer un miel très savoureux aux accents du Sud. D’ailleurs, ce miel que l’on appelle aussi « Miel de Narbonne » faisait partie des multiples ingrédients permettant, dans la pharmacopée maritime occidentale du XVIIIe siècle, de préparer ce contre-poison qu’était la thériaque.

    Aujourd’hui, on sait que cette plante présente différents bienfaits pour la santé. Il agit à la fois sur le système digestif en étant un excellent hépatoprotecteur et cholérétique ; sur le système immunitaire en présentant des qualités antibactériennes et antimycosiques ; il permet d’activer la circulation sanguine, notamment lorsqu’on l’utilise sous forme d’huile dans un bain. On dit du Romarin qu’il influe sur le fonctionnement du système nerveux en luttant contre la dépression et l’asthénie.

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...